Week-end à New-York

Week-end à New-York

New-York regorge d’activités, de curiosités et de must-see. Pour ce week-end, très fatiguée de mon décalage horaire depuis le Japon, je vais bouder les musées pour me concentrer sur les incontournables touristiques (statue de la Liberté, Empire State Building, …) et les expériences plus typiques (faire une sieste à Central Park, traverser le Brooklyn Bridge, …). Voici une sélection de visites pour un week-end à la Big Apple.

** Must-see : Statue of Liberty **

On ne la présente plus… La Liberté éclairant le monde, depuis Liberty Island, au Sud de Manhattan. Façonnée des esprits du professeur de Laboulaye, du sculpteur Bartholdi, de l’architecte Viollet-le-Duc et de l’ingénieur Eiffel, elle fut offerte par la France aux Etats-Unis d’Amérique pour célébrer le centenaire de leur déclaration d’indépendance (signée en 1776). On y accède depuis Manhattan via une navette maritime qui semble toujours pleine à craquer. Les visiteurs débarquent sur le ponton d’où un sentier part vers la statue. On peut en faire le tour et les plus chanceux pourront grimper jusqu’à l’observatoire à son sommet. De Liberty Island, on profite également d’une superbe vue sur Manhattan !

** Expérience : manger une pizza à Little Italy **

L’estomac bien creux après avoir marché, je n’ai qu’une idée en tête : filer vers Little Italy pour déguster une pizza. J’ai quelques préjugés sur les pizzas américaines, mais je fais confiance à la communauté italienne de New-York pour avoir su préserver la cuisine traditionnelle. En fouillant dans mon guide, une deuxième lubie vient compléter la première : je veux manger dans la plus vieille pizzeria de New-York. Pas n’importe laquelle, non ! La plus vieille.
Je me prépare à patienter de longues minutes qu’une table non réservée à l’avance se libère, mais non : la table est déjà prête et n’attend plus que ses prochains clients. Super ! La décoration est chaleureuse, et les pizze que je vois défiler me semblent gigantesques. Ce n’est pas qu’une impression, finalement : elles sont énormes. Et particulièrement appétissantes !

** Must-see : Empire State Building **

Voilà encore un monument que l’on ne présente plus : l’Empire State Building est intégré dans toutes les vues cinématographiques de la ville de NYC, signe aussi distinctif que la tour Eiffel à Paris. De style Art-Déco, il a été inauguré au début des années 30 et est resté longtemps le plus haut immeuble du monde, avant d’être déchu de son titre en 1967 suite à la construction de la tour Ostankino à Moscou ( 537m contre 381m… La Guerre froide est sûrement passée par là).
On le connaît pour ses apparitions dans King Kong ou la série How I Met, mais aussi pour ces célèbres photographies d’ouvriers en train de déjeuner sur des poutres suspendues dans le vide.
Heureusement, aujourd’hui, les risques sont bien maîtrisés pour grimper à son sommet. On rejoint l’observatoire du 86è étage par ascenseur pour profiter d’un panorama à 360° sur New-York, et notamment le Chrysler Building, concurrent historique de l’Empire State Building dans le cœur des New-yorkais.

** Expérience : flâner dans Central Park **

Une bouffée d’oxygène et de verdure au cœur de l’océan de béton de Manhattan. Voilà comment je voyais Central Park, le parc rectangulaire du centre de Manhattan. Bordées de calèches pour promener les touristes, les grandes pelouses de Central Parc offrent un terrain de jeux pour les enfants ; les arbres prodiguent un peu d’ombre sur les bancs et dissimulent les gratte-ciel environnants pour donner l’illusion d’une parenthèse à la campagne.
On est certes loin des prés et des champs, mais les étendues d’herbe et d’eau permettent de s’évader quelques instants des murs et de l’agitation de la ville. On croise de petits oiseaux, mais surtout les fameux écureuils gris et peu farouches de Central Park.

** Must-see : Wall Street **

Bien loin de Central Park, vers la pointe de Manhattan, se trouve le quartier boursier de Wall Street. Je tenais à y passer, plus pour son importance dans l’histoire et la géopolitique moderne que pour l’intérêt culturel propre au quartier. Ici, on admire les hauts buildings, on imagine l’agitation des traders du siècle dernier et de ceux d’aujourd’hui. La modernité de ces immeubles est toute relative au regard des quartiers des affaires de Tokyo, de Dubai, de Singapour, etc, mais le style de ce quartier continue de rayonner à travers le monde.

** Expérience : Traverser l’East River sur le Brooklyn Bridge**

Voilà un des épisodes les plus marquants de mon passage à New-York !
Depuis mon hôtel de Brooklyn, je me lève de bonne heure pour traverser l’East River via le Brooklyn Bridge. A cette heure, les gens rejoignent Manhattan pour aller travailler : on croise finalement peu de touristes, mais des hommes en costume-cravate sur leurs vélos ou ceux, en baskets, qui terminent leur jogging matinal. Je lève le nez vers les câbles emblématiques de ce pont, tourne la tête de tous les côtés pour apercevoir la skyline ou le pont de Manhattan.

** Must-see : Times Square **

Les écrans, les affiches de comédies musicales, les publicités qui clignotent. La foule.
L’image que je me faisais de Times Square était plutôt fidèle à la réalité, avec ses couleurs, ses lumières, son agitation joyeuse, le bourdonnement continu des conversations auquel s’ajoutent les cris des vendeurs de souvenirs et ceux des mascottes improbables qui proposent une photo souvenir aux touristes.
L’endroit est finalement assez petit, un angle de rue où toute l’activité semble concentrée, mais j’ai l’impression de toucher du doigt le New York des films.

** Must-see : Grand Central Terminal **

Il aura fallu des constructions et démolitions successives pour aboutir au bâtiment que l’on connaît aujourd’hui pour la gare centrale de New-York. L’endroit est si vaste qu’il semble impossible d’en connaître tous les recoins. On y trouve des restaurants, des boutiques, un marché de produits frais, des bars, des courts de tennis… Et, accessoirement, plus de 60 voies pour accueillir près de 800 trains par jour. Son plafond orné d’étoiles a été redécouvert dans les années 90, derrière une couche de poussière et de suie. On se demande quelles surprises cette gare recèle encore !

** Expérience : prendre le métro new-yorkais **

C’est probablement une question d’habitude, mais le métro de New-York m’a complètement perdue ! Il ressemble un peu au RER parisien, finalement, mais avec les trains de lignes différentes qui peuvent se retrouver sur le même quai. Bon, on ne va pas se mentir, il n’y a là rien d’exceptionnel non plus, mais ce serait dommage de ne pas s’aventurer dans le monde sous-terrain de Big Apple.

** Must-see : One World Trade Center **

A l’emplacement des tours jumelles du World Trade Center, détruites lors de l’attentat du 11 septembre, se dresse aujourd’hui une unique tour, le One World Trade Center. Plus haut gratte-ciel de l’hémisphère Ouest du haut de ses 541m (ou plutôt 1776 pieds, en l’honneur de la déclaration d’indépendance des Etats Unis d’Amérique), il a été inauguré en 2012 avec le mémorial du 11 septembre qui s’étend à ses pieds. La tour, parfois appelée Freedom Tower, porte bien son surnom en reflétant le ciel comme un miroir.

** Expérience : marcher sur Broadway **

Bien sûr, de Broadway on retient plutôt les théâtres et leurs comédies musicales. Mais il est plutôt agréable de se promener le long de cette avenue, loin de Times Square et son énergie fourmillante. Au détour d’un croisement, on peut d’ailleurs apercevoir le Flat Iron building, célèbre pour sa forme singulièrement plate, immeuble iconique que l’on retrouve souvent dans les plans de New-York au cinéma ou dans les séries. Même s’il est bien moins haut que le Chrysler building ou l’Empire State building, on peut aussi grimper à son sommet !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *